[nb] Etam o sap : les « jeans » son de bragas occitanas !

Uèi, en vila, ai vist aquela aficha dins la botiga Etam, carrièra Alsaça-Lorena :

Etam o sap plan : le teissut del jean, le « denim » (que le nom ven de « de Nîmes ») es de çò nòstre ! Se coneissetz pas l’istòria d’aquelas bragas de legenda, ne vaquí tres variantas:

Madame.ca :

La grande histoire du jeans débute à Nîmes (…) dès le XVIe siècle. C’est là qu’est fabriquée la toile de Nîmes, d’où le nom denim. (…)

1853
Lévi Strauss, émigrant allemand et jeune colporteur débarque à San-Francisco où la recherche de l’or bat son plein. Il tente de vendre de la toile à bâche pour la confection de tentes, puis a la bonne idée d’en faire des vêtements de travail solides. Le produit connaît un grand succès, l’entreprise est lancée.

1860
La toile de bâche est épuisée, Lévi décide d’utiliser de la toile de Nîmes tout aussi robuste, mais de couleur bleue : le jeans devient le blue-jeans.

Zestory.com

Le Jean de Nîmes

Au XVIe siècle, le « genoese », qui signifie « génois » en anglais, fait fureur dans la ville de Nîmes. Ce mot désigne le pantalon porté par les marins de Gênes. Il est taillé dans une épaisse toile de coton, ce qui le rend infroissable et peu salissant. Mais il faut attendre le XIXe siècle pour que Nîmes produise ses propres pantalons : le « sergé de Nîmes ». En 1847, un juif allemand émigré aux Etats-Unis décide d’exporter ce vêtement idéal pour les chercheurs d’or et les cow-boys. Il crée alors une marque à son nom, Lévi Strauss, et adopte le « denim », déformation de « sergé de Nîmes ». A partir d’un pantalon nîmois, il vient de donner naissance à l’un des plus fameux mythes américains : le « Jean ».

Intellego.fr

L’origine de ce terme anglais denim est controversée. Il est possible qu’il s’agisse au départ d’une contraction de l’expression française « serge de Nîmes », étoffe faite de laine et de déchets de soie fabriquée dans la région de Nîmes depuis au moins le XVII siècle. Mais ce terme désigne aussi, à partir de la fin du siècle suivant, un tissu associant le lin et le coton, produit dans tout le Bas-Languedoc et exporté vers l’Angleterre. En outre, un beau drap de laine, produit sur les bords de la Méditerranée entre la Provence et le Roussillon, porte le nom occitan de nim. Il est peut-être lui aussi à l’origine du mot denim.

Tres istòrias pròchas, que mòstran una causa : de Nimas o del lengadòc, le teissut apelat denim pels americans ven ben d’Occitània ! E òc, le jean qu’ai fach le torn de la tèrra es un vestit occitan-californian… m’agrada plan aquela idèia… 🙂

California Dreamin’ on such a winter’s day


• Comentaris (6)

  1. L\’Òmi — 2008-08-27

    Un jean qu’es pòt portar duas setmanas shens pudar ! (qu’ei ensajat …)

  2. Lutz — 2008-08-28

    Pas en estiu ??? (e ! l’òmi ! te cal anar al lavomatic !!) 😀

  3. Axel — 2008-08-28

    Doás setmanas!!! Es un pauc… fòrça, non? 😉

    Çò que compreni pas, es perque totei lei gents dison « jean » quand parlan de la tela « denim »…

  4. Pons — 2008-08-29

    Siatz totes tants fièrs qu’aquò de portar de bragas que servissián de tela de tenda ?
    O es per poder respondre al monde que dison que « siás vestit coma un sac », que « soi vestit AMB un sac » ?
    Çò melhor es de portar pas res, e d’anar al Lavomatic, un còp per setmana sufís.

  5. Pasha — 2008-08-29

    E lo blu de china es de china o de la ciutat ???? :o)

  6. Lutz — 2008-08-30

    Vòls un jean al pastel de Tolosa ?? 😀

Advertisements

Daissar una responsa

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Cambiar )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Cambiar )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Cambiar )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Cambiar )

Connecting to %s